Tag Archives: Dans

« L’Europe devrait chercher avec l’administration Biden un accord sur une norme minimale d’informations extrafinancières des entreprises »

Tribune. Dès son entrée en fonctions, Joe Biden va réengager les Etats-Unis dans l’accord de Paris sur le climat et promettre de réduire à zéro d’ici à 2050 les émissions nettes de carbone. Avec le président Biden, les Etats-Unis sont maintenant prêts à s’engager dans le sillage de l’Europe dans la lutte contre le changement climatique.

L’Union européenne (UE) se penche depuis longtemps sur la question de la mobilisation des marchés financiers en vue de dégager les plus de 180 milliards d’euros d’investissements annuels nécessaires aux activités économiques durables et à la transition écologique en Europe. Mais les marchés financiers, tout comme la crise climatique, sont transfrontières.

Dès lors, des normes mondiales et une coopération réglementaire globale sont essentielles pour s’assurer que les marchés financiers peuvent pleinement être utilisés pour financer un monde plus durable.

Plus attractive

Dans le cadre de son Green Deal, l’Europe devrait maintenant se tourner vers l’administration Biden pour chercher un accord international sur la manière dont les marchés boursiers peuvent promouvoir la durabilité, en se concentrant en particulier sur une norme minimale internationale de publication des informations extrafinancières par les entreprises.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Loi Pacte : « Aux Etats-Unis, le mouvement pour réformer le capitalisme est plus actif que jamais »

Ces standards de publication répondraient à un besoin-clé du marché et amélioreraient la capacité des investisseurs à prendre en compte les risques climatiques, ou liés au développement durable, au moment de prendre leurs décisions d’investissement. Une norme mondiale soutenue par l’UE et les Etats-Unis rendra également l’Europe plus attractive pour les investissements internationaux et fera progresser les efforts de l’UE visant à promouvoir une union des marchés des capitaux.

L’Investment Company Institute (ICI) représente des fonds régulés qui gèrent plus de 29 000 milliards d’euros d’actifs dans le monde entier. L’ICI appelle les entreprises à publier les informations sur leurs activités conformément aux recommandations du Groupe de travail sur la publication d’informations financières relatives au climat (en anglais, Task Force on Climate-Related Financial Disclosures, ou TCFD) du Conseil de stabilité financière [créé par le G20 de Londres en 2009] et celles du Sustainability Accounting Standards Board [SASB, organisation à but non lucratif créée en 2011 pour élaborer de nouvelles normes de comptabilité « durable »].

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La finance américaine remporte « la bataille des critères de la “responsabilité sociale et environnementale”»

L’ICI encourage l’administration Biden à en faire une priorité absolue. Il appelle les dirigeants européens à se concentrer également sur les préconisations du TCFD et du SASB, car il s’agit du meilleur point de départ pour la coordination entre l’UE et les Etats-Unis.

Il vous reste 40.45% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Go to Source
Author:

Beni : un policier tué par la population

Un élément de la police nationale congolaise (PNC) a été lynché par des jeunes en colère dans la ville de Beni, en province du Nord-Kivu.

Le fait s’est perpétré dimanche dernier, au quartier Kanzulinzuli, dans la commune Bungulu. Le policier était accusé d’avoir blessé par balle une dame dans le même quartier suite à une incompréhension.

“Le policier a été soupçonné par les civils d’avoir tiré sur une dame à Mabakohu, et quand il était entrain de courir c’est dans ce sens qu’il a été lynché par la population. Nous avons fait une décente, et nous avons trouvé le corps qui gissait déjà sur le sol, et il y avait des cailloux qui justifient que la victime a été tuée par la population. Il voulait aller se protéger au niveau du sous ciat Kanzuli” explique Nasson Murara, de la cellule de communication de la police ville de Beni.

Des actes de justice populaire sont devenus récurrents à Beni depuis la récente évasion des détenus dans la prison centrale de Beni-Kangbayi. Samedi dernier, un officier de l’armée et un chef milicien ont été tués par la population dans la commune de Lume, en secteur de Ruwenzori.

*Yassin Kombi*


Go to Source
Author: Patient

Mali : Mali : Malick Diaw, le président du CNT soutient la présence française

ass-mali-malick-diawDans un communiqué de presse rendu public, le 15 janvier 2021, le Président du Conseil National de Transition (CNT), Malick Diaw, indique qu’il a le regret de constater que, depuis quelques jours, des déclarations émanant de certains mouvements et regroupements, au sein desquels militent quelques membres du CNT, tendent à décrier la présence militaire française au Mali. Au moment où notre pays aspire profondément à la paix et à la stabilité, le Président du Conseil National de Transition informe l’opinion nationale et internationale que lesdites déclarations n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs. Il tient à réaffirmer le soutien et la disponibilité du CNT à l’endroit de tous les partenaires qui œuvrent aux côtés du Mali dans la lutte antiterroriste, sous toutes ses formes. Le Président du Conseil National de Transition a invité l’ensemble des membres du CNT à se focaliser exclusivement sur la mission qui leur est dévolue dans le cadre de la transition en cours au Mali et d’observer strictement les dispositions de l’article 92 du Règlement intérieur interdisant d’user de leur titre pour d’autres motifs que pour l’exercice de leur mandat.

—————————————–

Covid-19 : La suspension des audiences publiques des Juridiction est prorogée au 27 janvier 2021

Dans un communiqué rendu public, le 15 janvier 2021, le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mohamed Sida Dicko, a porté à la connaissance des usagers du service public de la justice que la suspension des audiences publiques des Juridiction, objet de la Décision N°2020-447/MJDH-SG du 16 décembre 2020, est prorogée au 27 janvier 2021. Le Ministre tient à rassurer tous les usagers que les audiences pour l’examen des causes présentant un caractère d’urgence extrême pourraient se tenir à la diligence des Chefs de juridictions concernés. Cette décision de prorogation de la suspension des audiences publiques des Juridiction est prise en raison de la résurgence de la maladie à Coronavirus au Mali. Il faut signaler qu’à la date du 15 janvier 2021, le Mali était à 7800 cas positifs au Covid 19, avec 5478 guérisons et 308 décès et 2281 personnes-contact font l’objet d’un suivi quotidien.

—————————–

Sikasso : Le ministre des Transports, Dabo, donne un coup d’accélérateur aux projets d’infrastructures routières qui accusent un léger retard

Le ministre des Transports et des Infrastructures, accompagné d’une forte délégation, a entamé hier, une visite de 72 heures dans la région de Sikasso. Ce vendredi 15 janvier 2021, Le ministre, Makan Fily DABO, s’est d’abord rendu dans la localité de Kadiolo où il a visité les chantiers de construction et de bitumage de la bretelle Katélé-Kadiolo-Zégoua de 32 kilomètres, et des travaux d’aménagement de 4 kilomètres de voiries urbaines dans la localité de Kadiolo. En se rendant sur ces lieux, le Ministre DABO vient donner un coup d’accélérateur à ces projets d’infrastructures routières qui accusent un léger retard par rapport au délai contractuel. Le taux d’exécution pour les travaux de construction et de bitumage de la bretelle Katélé-Kadiolo-Zégoua est de plus de 61%, et 55% pour les travaux d’aménagement de 4 kilomètres de voiries urbaines à Kadiolo. A l’issue de la visite de ces différents chantiers routiers, le Ministre Makan Fily DABO et sa délégation se sont entretenus avec les responsables des entreprises en charge des travaux qui ont rassuré avoir pris toutes les dispositions pour boucler les travaux de ces chantiers cités ci-dessus au plus tard mi-mai 2021. Le ministre DABO a déclaré avoir pris bonne note des engagements et a rassuré quant au suivi régulier des différents chantiers. Dans l’après-midi, la délégation du Ministère des Transports et des Infrastructures a visité, dans la ville de Sikasso, les travaux de construction de l’échangeur et du Viaduc de la capitale du Kénédougou et les travaux d’aménagement de 10 kilomètres de voiries urbaines dans ladite ville. Cette mission de terrain s’est achevée par une visite aux notabilités de la ville de Sikasso.

Rassemblées par A.S

Source: Le Républicain


Go to Source
Author: Mamadou Makadji

ME MOHAMED ALY BATHILY A PROPOS DU MOUVEMENT ANTI FRANÇAIS AU MALI : « Nous n’allons permettre à personne de braver ce pays au nom des intérêts de son pays »

 La France est accusée     par une partie de l’opinion malienne de ne pas s’engager véritablement dans la lutte contre le terrorisme pour laquelle elle est officiellement déployée au Mali.

Mohamed Aly Bathily, ancien ministre de la Justice, s’est exprimé a ce sujet lors d’un évènement  à la Mairie de la Commune de Kalaban- Coro organisé par l’association Empire Siège d’Or. Selon lui, « il faudra situer cette collaboration française dans un contexte qui nous permet d’analyser l’effectivité de la relation au-delà de la simple formulation diplomatique de cette relation ». Ensuite il dira qu’ « il y a la formulation diplomatique qui pose l’hypothèse suivante : le Mali a été attaqué et c’est le gouvernement du Mali qui a demandé à la France d’intervenir, c’est la version diplomatique officielle ».

Il ajoute qu’ « en réalité le Mali a été attaqué et l’arrivée des troupes françaises au Mali, était déjà préparée  avant celle   de François Hollande comme président. Car cela a été préparé par Nicolas Sarkozy ».

Selon les explication de me Bathily,  « en réalité le Mali a été attaqué, il y a avait un plan d’attaque contre le Mali dans la déstabilisation de la Libye parce que Amadou Toumani Touré (ATT) à l’époque a (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 18 JANVIER 2021

Alpha C. SOW 

NOUVEL HORIZON


Go to Source
Author: bamada.net

Mali : Covid-19 : La suspension des audiences publiques des Juridiction est prorogée au 27 janvier 2021

cour-assise-jugement-audience-proces-tribunal-cour-appelDans un communiqué rendu public, le 15 janvier 2021, le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mohamed Sida Dicko, a porté à la connaissance des usagers du service public de la justice que la suspension des audiences publiques des Juridiction, objet de la Décision N°2020-447/MJDH-SG du 16 décembre 2020, est prorogée au 27 janvier 2021.

Le Ministre tient à rassurer tous les usagers que les audiences pour l’examen des causes présentant un caractère d’urgence extrême pourraient se tenir à la diligence des Chefs de juridictions concernés. Cette décision de prorogation de la suspension des audiences publiques des Juridiction est prise en raison de la résurgence de la maladie à Coronavirus au Mali. Il faut signaler qu’à la date du 15 janvier 2021, le Mali était à 7800 cas positifs au Covid 19, avec 5478 guérisons et 308 décès et 2281 personnes-contact font l’objet d’un suivi quotidien.

Source: Le Républicain



Go to Source
Author: Mamadou Makadji

DISTRIBUTION DE MASQUES CONTRE LA COVID-19 : LE MPM AU SECOURS DES POPULATIONS DE LA COMMUNE V

Dans le cadre de la lutte  contre l’épidémie de la maladie à Coronavirus dans notre pays, le samedi 16 janvier 2021, le Mouvement pour le Mali (MPMMaliko Yé Yèrè Ko Yé) de Hadi Niangadou a organisé une grande opération de distribution de masques en faveur de la population de la Commune V du District de Bamako.

Cette action qui entre dans le cadre de la préservation de la santé des communautés a été mise à profit pour présenter aux hommes de médias les kiosques qui seront remis à la Compagnie de la Circulation  de Routière (CCR) de la Police Nationale. Il s’agit là des œuvres du Jeune Hassane Bocoun qui met le paquet pour que le parti triomphe en Commune V du District de Bamako.

Pour ces activités, des responsables, (…)

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON


Go to Source
Author: bamada.net

Covid-19 : dans les Alpes-Maritimes, une situation inquiétante malgré le couvre-feu

Dans une rue du Vieux-Nice (Alpes-Maritimes), pendant le couvre-feu, le 15 janvier.

« Situation non stabilisée ». C’est ainsi que l’agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur qualifie, à l’orée de cette troisième semaine de janvier, l’état de la pandémie dans les Alpes-Maritimes. Le département, qui compte un million d’habitants, a été l’un des premiers, le 2 janvier, à être soumis au couvre-feu avancé à 18 heures.

Quinze jours plus tard, les résultats de la mesure tardent à se traduire dans les chiffres. Avec un taux d’incidence fluctuant ces dernières heures autour de 450 cas pour 100 000 habitants, Nice et sa région affichent toujours un niveau de contamination très élevé, l’un des plus forts du pays.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Triste Nouvel An dans les Alpes-Maritimes : « On ne peut pas continuer comme ça, on veut vivre »

La pression hospitalière reste importante. Les établissements publics comme privés accueillent aujourd’hui près de 500 patients atteints du Covid-19. Et 71 autres personnes étaient, avant le week-end, suivies en réanimation.

Jeudi 14 janvier, l’agence régionale de santé a demandé la « remobilisation », comprendre la réouverture, de quarante lits d’hospitalisation conventionnelle dédiés au coronavirus. « Répartis équitablement entre établissements publics et privés sur l’ensemble du département », assure Romain Alexandre, délégué de l’ARS 06.

Un territoire sensible à la diffusion du virus

Pour les Alpes-Maritimes, la situation est inédite. Relativement épargné lors de la première vague en mars-avril, le département azuréen avait été moins touché que ses voisins régionaux, Bouches-du-Rhône ou Var, après l’été. Mais depuis la fin novembre 2020, il est, avec les Hautes-Alpes, le territoire le plus concerné par la seconde vague du Grand Sud-Est.

« Tout le département est touché de façon assez égale, note le professeur Michel Carles, responsable du département d’infectiologie au centre hospitalier universitaire de Nice, l’Archet. Le secteur d’Antibes, particulièrement impacté au moment des fêtes de Noël, est moins sous pression. Aujourd’hui, Nice et sa métropole l’ont rattrapé. On voit aussi apparaître de nombreux clusters chez les personnes âgées notamment dans la zone de Menton, à l’est du département ».

Lire aussi Les résidents d’Ehpad représentent 44 % des morts du Covid-19

Avec leurs 12 000 résidents en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et leurs 200 établissements médico-sociaux, les Alpes-Maritimes sont un terrain particulièrement sensible à la diffusion du virus chez les anciens.

Dans son bilan du 15 janvier, l’ARS annonce ainsi que cinquante personnes résidant dans des Ehpad seraient décédées en trois jours. Une statistique alarmante que le quotidien Nice-Matin et les élus locaux n’ont pas manqué de relever. « Ce chiffre est en cours d’investigation et ne peut être confirmé », affirmait, dimanche, le responsable de l’ARS 06, Romain Alexandre, évoquant la possibilité d’un chiffre gonflé par « un rattrapage de données ». Reste que la pandémie a officiellement fait 244 victimes depuis le début de l’année 2020 dans les Ehpad du département.

Il vous reste 45.96% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Go to Source
Author:

Érigée pour la toute première fois en région administrative du Mali

Kita accueille son premier Gouverneur dans une confiance mutuelle

Il s’appelle Daouda Maiga. Il avait été également le premier gouverneur de la région de Ménaka au Nord du Mali. Il a été officiellement investi premier gouverneur de la Region de Kita, le jeudi 14 janvier 2021. La cérémonie d’investiture a eu lieu sur la place de l’indépendance de la capitale de l’arachide , devant un public de grands jours ( officiels, les familles fondatrices, coutumières, traditionnelles, religieuses , confédération des chasseurs, les handicapés, nombreuses populations), venu témoigner pour l’histoire , la réalisation d’un vieux rêve qui date de plusieures décennies. Une fierté à la kitoise qui se manifeste dans la joie, la confiance et le bonheur selon la culture et l’hospitalité légendaires de cette partie du Mali que la nature a gratifié en minéraux, sites touristiques, culture et tradition, agriculture, élevage…

Après le cérémonial solennel d’investiture, Daouda MAIGA, le désormais Chef de l’exécutif régional de kita , accompagné par une forte délégation, a effectué dans l’après-midi, une visite de courtoisie aux notabilités du chef lieu de cercle de la région et à leur famille maraboutique ( Camara, Tounkara, Keita, Cissé). Partout où ils sont passés, le Gouverneur et sa délégation ont été bien accueillis. Ils ont reçu les assurances de soutien et de l’accompagnement sans faille des hôtes.

Requinqué par la qualité de l’accueil à lui réservée par les kitois et kitoises, avec humilité et engagement, Daouda MAIGA, que l’histoire de notre pays retiendra desormais comme premier gouverneur de la région de Kita, s’est dit prêt à relever, avec tout ce beau monde, les défis immenses qui l’attendent.

La région de l’arachide

La Région de Kita située sur le long des rails , est également une région cotonnière, elle est riche en cultures maraîchères, céréales, fruits et légumes, minéraux ,sites touristiques encore à découvrir, élevage. La région est aussi mellifère grâce à la densité et la diversité des arbres mellifiques

La 15ème région du Mali est, en outre, historique car chaque année les chrétiens catholiques du Mali y effectuent leur pèlerinage national .

Durant le pèlerinage, des milliers de croyants, venus des quatre coins du Mali, séjournent sur la colline mariale et prient à l’Église pour implorer le pardon du Seigneur.

Rapellons que Kita a été fondé au 13ème siècle par Sema Toloba Camara , un chasseur originaire de la Zone Pré Guinéenne.

L’ancien nom de Kita est Guénou kourou.

L’histoire de l’Église catholique du Mali a commencé par Kita, où les Pères du Saint Esprit sont arrivés de la Guinée les 19 et 20 novembre 1888, ce qui fera 133 ans cette année . Les Pères Blancs sont arrivés sept ans après, en 1895, puis à Tombouctou la même année.

La ville de Kita est située à 180 kilomètres de Bamako. Cette ville mystérieuse est composée de quatre grands symboles ; Kita kourou ( la colline de Kita ); Kita môgôya dji (l’eau bénite de Kita) ; le Kita Kourouni kouma la ( la colline qui parle à Kita) et la colline mariale .

La cérémonie illustrée en images.

Mamadou Camara dit Madou’s

Source: Malijet.co


Go to Source
Author: bamada.net

Covid-19 : La suspension des audiences publiques des Juridiction est prorogée au 27 janvier 2021

Dans un communiqué rendu public, le 15 janvier 2021, le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mohamed Sida Dicko, a porté à la connaissance des usagers du service public de la justice que la suspension des audiences publiques des Juridiction, objet de la Décision N°2020-447/MJDH-SG du 16 décembre 2020, est prorogée au 27 janvier 2021.

Le Ministre tient à rassurer tous les usagers que les audiences pour l’examen des causes présentant un caractère d’urgence extrême pourraient se tenir à la diligence des Chefs de juridictions concernés. Cette décision de prorogation de la suspension des audiences publiques des Juridiction est prise en raison de la résurgence de la maladie à Coronavirus au Mali. Il faut signaler qu’à la date du 15 janvier 2021, le Mali était à 7800 cas positifs au Covid 19, avec 5478 guérisons et 308 décès et 2281 personnes-contact font l’objet d’un suivi quotidien.

Source: Le Républicain- Mali


Go to Source
Author: bamada.net

PMU-Mali : Les travailleurs volent au secours de Vital Robert Diop

Dans une déclaration conjointe, les Secrétaires généraux des trois sections syndicales des Travailleurs du Pari mutuel urbain du Mali (PMU) ont désapprouvé l’arrestation de leur Directeur Général, Vital Robert Diop.

Face aux Hommes des médias, Fadaman Kéïta (Secrétaire Général du Comité syndical des Travailleurs permanents) ; Mme Django Traoré (Secrétaire Générale du Comité syndical des Revendeurset Abdou Sacko (Secrétaire Général du Comité syndical des Agents SAERont rappelé que, le lundi 21 décembre dernier, trois individus ont débarqué dans le Bureau de leur Directeur Général, Vital Robert Diop pour à son interpellation sans aucun mandat d’arrêt en bonne et due forme. Ce fut « devant les regards impuissants de ses collaborateurs ». Puis il précisa que les trois sections syndicales du PMU-Mali prend l’Opinion nationale et internationale à témoin sur l’extrême gravité de la situation et le vice des procédures utilisées. A ses dires, ce point de presse est la première des actions envisagées conjointement par les trois comités syndicaux des travailleurs et tout le personnel du PMU-Mali. Ce qui semble avoir porté fruit ; car, dans la même semaine, leur DG porté disparu jusque-là a pu être présenté au Procureur de la République à l’instar des autres arrêtés dans des mêmes conditions, les chefs d’accusation leur ont été notifiés finalement et les Avocats sont parvenus d’accéder à leurs clients.

Dans leur Déclaration officielle rendue publique, les Syndicalistes ont vanté les compétences professionnelles, la valeur intrinsèque pour leur société et le mérite dans les rapports humains de Vital Robert Diop.  Dans un bref commentaire, le Secrétaire Général du Comité syndical des Travailleurs permanents révélera que c’est juste courant février 2020) que Vital Robert Diop avait été muté à la tête de leur société. Juste un mois avant l’éclosion de la pandémie du Coronavirus (en mars 2020).

Les mérites de Vital Robert Diop

Et, dans un laps de temps, il a su faire preuve d’efficacité.  « Car, force est de constater que si, à cause de cette maladie ayant entrainé la suspension des courses françaises, les sociétés de pari hippiques ont fermé dans presque tous les autres pays africains sauf au Mali c’est grâce à la preuve de dynamisme de ce nouveau DG », lit-on dans leur déclaration conjointe.

En outre, aux dires des Syndicalistes, le DG qui a su apporter une valeur ajoutée sure au PMU-Mali, avait amené son staff à conjuguer les efforts au point qu’il leur a été possible de préserver leurs emplois puis augmenter les salaires de tout le personnel.

 Vu son rendement, ses Agents de service estiment que cette affaire de Vital Robert Diop est due au fait qu’il est un proche de la famille de l’ancien Président IBK. D’autres déclarent qu’il ne s’agit là que de cas d’un dossier monté de toutes pièces pour usurper la Direction du PMU-Mali au profit des proches de la junte.

En tout état de cause, les procès d’intentions contre les princes du jour ne manquent pas. D’aucuns vont jusqu’à s’écrier à la chasse aux sorcières déferlante « contre les amis et copains de Karim Kéïta ». Toutefois, seul l’avenir nous en dira plus clairement.

Mais, les Syndicalistes et le personnel ne tiennent qu’au retour pure et simple de leur DG. Tous dénoncent la méthode utilisée de son arrestation et trouvent trop opaques les faits reprochés à lui puis qualifient d’arbitraire sa détention. Tout en réitérant leur confiance en la justice, les conférenciers persistent et signent :« Ces agissements sont contraires aux lois de la République et à l’esprit de la Constitution en vigueur ».

Avant de lever la séance, les conférenciers avaient demandé leurs militants et partenaires à se mobiliser et d’être vigilants face à cette vague d’arrestations défrayant la chronique. Toutefois, du côté des Autorités, l’heure est à la sérénité et d’avoir confiance aux instances juridiques et politiques de la transition.  Telle est, du moins, le commentaire d’un membre du Gouvernement de la transition, selon qu’il ne doit plus y avoir d’abus de pouvoir ni aussi de système de laisser-aller dans ce pays pour la réussite de la transition.

Djankourou

Source: Journal L’Aube- Mali


Go to Source
Author: bamada.net