Tag Archives: finira

Ecco chi è Rovella, il nuovo colpo della Juve

Aveva l’Inter nel destino, ma finirà alla Juve. Con le sue 9 presenze in Serie A è già adesso il più utilizzato della covata dei 2001 del Genoa

Non potrà lamentarsi del 2020 Nicolò Rovella: l’anno di pandemia mondiale e crisi economica a lui ha cambiato la vita. Classe 2001, dodici mesi fa era un promettente centrocampista del Genoa Primavera: il 21 dicembre 2019 è arrivato l’esordio in Serie A, nelle ultime ore del 2020 l’accordo che lo farà diventare un giocatore della Juventus.


Go to Source
Author: Francesco Oddi

Ecco chi è Rovella, il nuovo colpo della Juve

Aveva l’Inter nel destino, ma finirà alla Juve. Con le sue 9 presenze in Serie A è già adesso il più utilizzato della covata dei 2001 del Genoa

Non potrà lamentarsi del 2020 Nicolò Rovella: l’anno di pandemia mondiale e crisi economica a lui ha cambiato la vita. Classe 2001, dodici mesi fa era un promettente centrocampista del Genoa Primavera: il 21 dicembre 2019 è arrivato l’esordio in Serie A, nelle ultime ore del 2020 l’accordo che lo farà diventare un giocatore della Juventus.


Go to Source
Author: Francesco Oddi

Mali : Fait divers : Il préfère sa copine à sa femme

M. a supporté les comportements de son époux indélicat espérant que tout finira un jour. Deux mois se sont écoulé dans ces conditions de ni paix ni guerre. Un jour, une bagarre éclata entre l’épouse et la maitresse. Cette dernière fut copieusement battue à sang. A. M. espérait que cette rixe pouvait obliger l’intruse à quitter son mari.

Malheureusement pour elle, une convocation lui a été remise suite à une plainte  de sa rivale. A. M. partie répondre à la convocation au commissariat, a été enfermée dans le violon avec l’amante de son époux pour bagarre et voies de fait.

Le mari informé s’est aussitôt rendu à la police pour s’enquérir de la situation. Sur place, K. D. n’a eu d’autre réflexe que de  libérer sa copine M.T.,  laissant son épouse seule  à son triste sort, vu qu’il se plait dans sa nouvelle vie de concubinage.

La grande sœur de K. D.  choquée par le comportement de son frère a mis les pieds et les mains pour qu’il fasse libérer sa femme, mais en vain. C’est grâce à l’intervention d’un oncle que la grande sœur a sollicité,  que l’épouse a recouvré la liberté.

L’épouse inconsolable et humiliée cherche à divorcer. Elle préfère s’éloigner de cette aventure qu’elle ne supporte plus après plusieurs années de mariage et des enfants pour un mari qui l’abandonne au profit de sa concubine.

Aïchatou Konaré

Source : Mali Tribune


Go to Source
Author: Adam Mallé

Un nouveau suspect dans l’affaire de la tentative d’assassinat par des agents de la DGSE

La justice finira bien par y retrouver ses petits. Mais les premières déclarations des mis en examen pour la tentative d’assassinat, le 24 juillet, d’une femme de 54 ans habitant à Créteil par deux hommes travaillant pour la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) défient l’imagination. Les auditions déjà réalisées indiquent que ce projet d’élimination serait lié à l’aide qu’elle apportait aux services secrets israéliens, le Mossad. Les suspects ne nient rien de ce projet criminel et affirment avoir agi pour le compte de la DGSE.

La lecture du dossier judiciaire, auquel Le Monde a eu accès, laisse néanmoins perplexe tant les détails fournis par les principaux acteurs relèvent d’un mauvais roman d’espionnage dont il ne pourrait rester, finalement, qu’une médiocre histoire d’argent.

Vendredi 4 septembre, une sixième personne a été mise en examen dans ce dossier pour, notamment, « complicité de tentative de meurtre en bande organisée ». Placée sous contrôle judiciaire, elle travaillait comme les deux principaux suspects, Pierre B. et Carl E., âgés de 28 et 25 ans, pour la DGSE comme garde de sécurité sur le site du service action des services secrets français à Cercottes (Loiret). Poursuivis pour « tentative de meurtre en bande organisée », « vol de voiture », « détention d’arme » et « association de malfaiteurs », les deux parachutistes de formation avaient été arrêtés devant le domicile de la cible. Ils sont incarcérés.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Trois agents de la DGSE poursuivis pour une tentative d’assassinat

Au petit matin du 24 juillet, alertée par un riverain soupçonneux, la sécurité publique avait surpris ces deux hommes dans un véhicule volé et grossièrement maquillé. La fouille avait permis de découvrir une arme de poing et des poignards de combat. Selon le témoignage d’une voisine, la voiture avait été garée dans la rue, la veille au soir, par deux femmes. Très vite la DGSE avait fait savoir à la justice que les éventuels crimes et délits commis par ces individus relevaient « de dérives individuelles » et « qu’en aucun cas, ils n’avaient agi sur ordre ou dans le cadre d’un exercice ordonné par l’institution ».

« Des déclarations spontanées »

Interrogés, dans un premier temps, par les enquêteurs de la police judiciaire de Créteil, Pierre B. et Carl E. ont refusé de répondre aux questions, laissant entendre qu’ils n’étaient pas autorisés à parler de leur mission. L’astuce des policiers aura pourtant raison de ce mutisme estampillé « secret-défense ». Vers 1 heure du matin, dans la nuit du 24 juillet, lors du transport des deux hommes en direction de la rue du Bastion, à Paris, siège de la brigade criminelle à qui l’affaire a été confiée, Pierre B. fait « des déclarations spontanées ».

Il vous reste 54.13% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Go to Source
Author:

« Ramy », « Dispatches From Elsewhere », « Ted Lasso » : nos séries de la semaine

LA LISTE DE LA MATINALE

On sait bien que la pénurie finira par arriver, on vient d’apprendre qu’il faudra attendre la fin de 2021 pour découvrir la troisième saison de Succession, dont le tournage ne reprendra pas avant décembre, soit un hiatus de plus de deux ans. En attendant, la grande usine de l’autre côté de l’océan continue de déverser ses produits. Voici donc trois séries américaines qui ont en commun de refuser, chacune à leur manière, le cynisme et le pessimisme ambiants.

« Ramy » : le juste chemin passe par le New Jersey

Créateur, auteur, réalisateur et interprète de cet autoportrait de l’artiste en pécheur, Ramy Youssef profite de cette deuxième saison pour façonner plus finement son alter ego, un garçon d’une trentaine d’années ballotté entre son aspiration à la rédemption et les tentations de la société américaine.

Toujours dépendant à la pornographie et aux bonbons industriels, Ramy Hassan n’a pourtant pas renoncé à chercher le salut. Il espère le trouver en mettant ses pas dans ceux d’un cheikh soufi charismatique (et comment ne le serait-il pas puisqu’il est incarné par Mahershala Ali ?). Dans l’hiver du New Jersey (comme Les Soprano), la quête du jeune homme prend parfois un tour tragique (avec l’irruption d’un personnage d’ancien combattant d’Irak qui veut se convertir à l’islam) sans renoncer au burlesque (voir les efforts de Maysa – merveilleuse Hiam Abbas –, la mère de Ramy, pour obtenir la nationalité américaine). Pas exempt de prosélytisme, Ramy reste toujours assez humain pour donner avant tout à rire et à penser.

Ramy, saison 2, série créée par Ramy Youssef, Ari Katcher et Ryan Welch, avec Ramy Youssef, Hiam Abass, May Calamawy, Mahershala Ali (Etats-Unis, 2020, 10 x 25 min.) Starz.

« Dispatches From Elsewhere » : la vie est un jeu de rôle

On trouve dans l’impressionnant curriculum vitæ de l’initiateur, auteur, parfois réalisateur et interprète de Dispatches From Elsewhere deux éléments permettant de situer à peu près ce projet extravagant. Jason Segel a été l’un des piliers de l’univers rassurant de How I Met Your Mother, fait d’amitiés durables et d’amours fugaces. Il a aussi interprété le romancier dépressif David Foster Wallace, l’auteur d’Infinite Jest/L’Infinie Comédie, dans The End of the Tour. Entre la sitcom chaleureuse et le roman-labyrinthe vertigineux, Segel a construit un univers fantaisiste, peuplé de personnages à la dérive confiés à un merveilleux quatuor d’acteurs, qu’il lance dans les rues de Philadelphie pour une quête dont on ne sait si elle est un jeu ou une enquête policière.

Il vous reste 46.06% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Go to Source
Author: